signature bearnais
signature basque
cma-logo-mobile

Pourquoi faut-il se préoccuper de cybersécurité ?

cybersecuriteLa simple installation d’un antivirus sur son ordinateur ne suffit plus à freiner les cyberdélinquants. Le vol de données ou les escroqueries financières touchent désormais toutes les entreprises, y compris les microstructures.

En quoi une petite entreprise pourrait-elle faire l’objet d’une cyberattaque ?

Même si le piratage des grandes entreprises défraie la chronique, les cyberattaques de petites structures, moins médiatisées, restent fréquentes. Le risque de piratage du système informatique concerne aussi les travailleurs indépendants. Dès lors que vous possédez un ordinateur, un smartphone ou un objet connecté, vous pouvez devenir la cible d’un hacker. Ce cyberdélinquant s’attaque plus aisément à une petite entreprise, ne serait-ce que pour « se faire la main ». Car faute de moyens, cette dernière ne dispose généralement pas de système d’information ultra-sécurisé.

Quels sont les risques encourus ?

Les exemples de piratage ne manquent pas. Ainsi, ouvrir une pièce jointe piégée ou un lien corrompu peut entraîner l’installation d’un virus malveillant sur votre machine qui facilite l’accès à la base de données de votre clientèle. Ou encore, ne pas sécuriser la borne d’accès à Internet de votre boutique donne la faculté à un hacker d’utiliser ce point d’accès pour attaquer d’autres sites. Outre les pertes financières qu’entraîne une cyberattaque, le dirigeant risque de voir sa responsabilité engagée s’il ne met pas en oeuvre les mesures adéquates pour préserver la sécurité des données informatiques à caractère personnel dans son entreprise*. Sans compter que si le dommage touche un client, ce dernier pourra se retourner contre vous.

Que faire pour protéger son système avec peu de ressources financières ?

Certes, une petite entreprise dispose rarement des services d’un responsable système d’information. Pour autant, il reste possible de limiter les risques d’attaque en appliquant des règles simples. L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a édité un Guide des bonnes pratiques de l’informatique à destination des TPE/ PME**. Il y est par exemple conseillé de choisir avec soin ses mots de passe, mettre à jour régulièrement ses logiciels, bien connaître ses utilisateurs et prestataires, effectuer des sauvegardes régulières, sécuriser l’accès Wi-Fi de votre entreprise, être aussi prudent avec son smartphone ou sa tablette qu’avec son ordinateur, etc.


* Au visa des articles 226-16 à 226-24 du Code pénal.

** Guide téléchargeable gratuitement sur www.ssi.gouv.fr