cma-logo-mobile

Gaspillage alimentaire : des outils dédiés et un accompagnement personnalisé

visuel gaspi alim siteDans le cadre du Pacte National de lutte contre le gaspillage alimentaire, la France s’est engagée à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

Face à cet enjeu, le réseau des Chambres de Métiers et de l’Artisanat (CMA) de Nouvelle-Aquitaine, avec la collaboration de la région Nouvelle Aquitaine et l’ADEME a mené différentes études pour mesurer l’impact des biodéchets et des pertes alimentaires dans les entreprises artisanales et identifier les pratiques.

Le réseau des CMA considère le gaspillage alimentaire comme juste plus possible ! C’est pourquoi, nous mettons en œuvre des moyens pour vous aider à passer à l’action :

• Pour qui ? : Boucher, Charcutier, Traiteur, Poissonnier, Fabriquant de boisson, Restauration à emporter…
• Comment ? : à l’aide des outils gratuits et accessibles à toutes les entreprises artisanales alimentaires,
• Pourquoi ? : pour sensibiliser et guider les entreprises artisanales dans leur démarche de réduction des pertes alimentaires et de transition écologique.
 

Passez à l’action à l’aide d’outils gratuits et accessibles à tous !

LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE, QU’EST-CE QUE C’EST ?

Le gaspillage alimentaire désigne « toute nourriture destinée à la consommation humaine qui, à un endroit de la chaîne alimentaire est perdue, jetée, dégradée ».

En France, cela représente par an 10 millions de tonnes de nourriture jetée, 16 milliards d’euros gaspillés, 18 milliards de repas perdus.

....ET CHEZ LES ARTISANS DE L'ALIMENTAIRE ?

Aucune étude ne précise la part du gaspillage alimentaire correspondant aux métiers de bouche. Une étude menée en 2016, par le réseau des Chambres de Métiers d’ex-Aquitaine, permet de mieux comprendre les pratiques des artisans et l’impact du gaspillage alimentaire sur leur développement économique :

  • 60 % des entreprises artisanales jettent les déchets organiques avec les ordures ménagères,
  • 70 % constatent des pertes alimentaires à chaque étape de fabrication : approvisionnement, stockage, fabrication et vente,
  • 74 % estiment que la raison principale de ces pertes est la difficulté à prévoir les demandes des clients,
  • une perte financière moyenne estimée de 0,52 % du CA (3 tonnes de produits alimentaires jetés soit 9700 €HT de pertes financières/an)

Opération conduite par la Chambre Régionale de Métiers et de l’Artisanat de Nouvelle-Aquitaine en partenariat avec l’ADEME et la Région Nouvelle-Aquitaine.

BLOC MARQUE DYNAMISER ARTISANAT v3

Votre contact à la CMA64 : 

Astrid MONTEAU, tél. 05 59 55 82 63 ou contacter par mail